lundi 17 mars 2014

La pêche en EDD.

La pêche de la truite en EDD.

Mon travail de guide de pêche et d'animateur nature m'amène de plus en plus à protéger et a faire protéger les espaces naturels aquatiques ainsi que leurs faunes et leurs flores...
"we aim to please mother nature" tel est ma devise.


Un milieu montagnard à préserver comme tant d'autres.


Et oui,  le cheptel piscicole est un outil de travail pour un guide professionnel et agrée, c'est pourquoi il devient de plus en plus important de gérer sa pêche et de prendre le plus grand soin de ses prises.

Sans rentrer dans des thèmes philosophiques et des discours sans fins, je préfère largement vous montrer les outils techniques que j'utilise lors de mes guidages de pêches aux leurres dans l'action de protection de la faune piscicole en EDD.


Hameçons simples et pince à anneaux brisés.


Un résultat fort symphatique.


Plusieurs facteurs rentrent en compte et c'est une évidence. Le changement d'armement du leurre est primordial, cette année c'est 100% hameçons simples sans ardillons ou ardillons écrasés.
Au sujet du choix des hameçons simple, rien de bien compliqué il faut juste regarder sur la pochette du produit l'ouverture en mm. Cette distance est mesurée de la pointe de celui-ci à la hampe. Pour les leurres durs de 50mm à 58mm j'utilise des ouvertures en taille de 0,58mm et pour les poissons nageurs inférieurs à 50mm mon choix se porte sur une ouverture 0,55mm. Il vous faut savoir que chaque marques utilisent un numéro de taille différentes dans les mêmes ouvertures d'hameçons. Vous l'aurez bien compris, c'est l'ouverture en mm qui est plus importante que le numéro de la taille d'hameçon.


Avant...


Après


Pour changement vos triples en simples, l'utilisation d'une pointe de couteau est un temps révolu. Aujourd'hui il existe des petites pinces très utiles et d'une efficacité redoutable. Vos doigts en seront reconnaissant.


http://www.smith-pro.com/pincepetite-refpspm.html#anchor-ancre01


Malgré cette première précaution de changement d'armement, il arrive encore que certains poissons se blessent.
Depuis quelques temps j'ai toujours sur moi un petit flacon de bleu de méthylène pour apporter un petit soin précieux à mes prises. Efficace ou pas à court terme....j'en sais rien, mais mieux vaux effectuer cette application que de ne rien faire.





Aujourd'hui la pêche aux leurres de la truite évolue dans le bon sens, nous prenons de plus en plus en compte de la rareté de ce poisson sauvage. Le respecter c'est se respecter soi-même. Ré-oxygéner une truite après une séance photo est un concept que je ne conçois pas ; une photo c'est à peine 6 secondes et non pas plus d'une minute. Si l'on veut qu'un jour les pêcheurs aux leurres ne soient pas regardé comme de simple « ferrailleur » au bord des rivières à truite il faut prouver au monde de la pêche que nous sommes responsable de notre passion. Hameçons simples, épuisette...tels sont les outils que nous disposons,

Tondeur olivier





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire